FIGURES DU CINÉMA

Qui n’a jamais ressenti de la tendresse, de l’amour, voir même de la haine envers un personnage incarné au cinéma? Il nous est souvent arrivé d’entretenir un lien secret et intime avec ces héros qui nous ont profondément marqué le temps d’un film.

C’est de l’envie de rendre hommage à tous ces acteurs, ces rôles, ces films, que né le projet « Figures du Cinéma ». Afin nous rappeler ces héros hors de leur cadre cinématographique, et de raviver en nous les sentiments qu’ils ont suscité.

Des films d’auteurs aux films dits « grand public », le projet forme une galerie de personnages aussi riches et populaires que l’Histoire du Cinéma, dont elle serait un index graphique. Cette galerie étant vouée à s’enrichir régulièrement de nouveaux personnages, représentant ainsi les différentes générations qui ont faits cette histoire.

Le tout sous forme d’illustrations, offrant ainsi la possibilité à chacun de les avoir auprès de soi.

Technique

Chaque illustration est réalisé à partir d’extraits de films, de photos, qui sont redessinés et modifiés afin de mettre le personnage dans une situation évoquant une idée, un geste, qui rappelle le rôle en question.

Les illustrations sont faites sur ordinateur, travail au cours duquel sont ajoutés des dessins et des « aquarelles » réalisés à la main, puis scannés .

Chaque dessin est imprimé en A4, au jet d’encre sur un papier « Canson »(Edition Etchingrag), avec des encres « Epson Ultrachrome Pro (min 50 ans) ».

D’autres format seront proposés par la suite.

Article de Presse

« Avec Figures du Cinéma, le talentueux illustrateur Lyonnais Romain Ferrini signe un projet monstre d’index chronologique de personnages qui ont marqué sa vision de cinéphile, entre grands classiques et films de genre, cinéma d’auteur et blockbusters.

Hyperréalistes et percutantes, ses compositions, fruits d’allers-retours successifs entre l’ordinateur et la table dessin, interpellent autant par leur virtuosité que leur puissance évocatrice.

En marge de notre dossier sur les peurs enfantines, il puise pour Daron dans son impressionnante collection d’icônes du septième art, pour une sélection de psychopathes, croquemitaines et autres créatures maléfiques. Un voyage au bout de la peur de La nuit du chasseur à Mars Attacks! En passant par orange mécanique, L’Exorciste ou Carrie. »

Hugo Gaspard – DARON Magazine